DATES CLES



En 1930,
 les Drs Dejarnette, Chapman et Benett (respectivement chiroprateurs et ostéopathes) mettent 
au point et pratiquent des techniques réflexes (points neuro-lymphatiques et neuro-vasculaires) permettant une action à distance d’une région du corps sur une fonction organique.

Dans les années 60, aux Etats Unis, le Dr Goodheart, chiropracteur, démontre sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise :

            • l’interaction muscles/organes/méridiens d’acupuncture
            • la relation entre les stress et le tonus musculaire grâce au test musculaire.

 

Dans les années 70, un de ses élèves, John Thie, met à la portée de tous ces travaux en publiant le « Touch For Health® » (Santé par le toucher). D’abord destiné à un usage familial, cette technique utilise le test musculaire et les points d’acupressure de l’énergétique chinoise pour évaluer l’équilibre de chaque méridien.

Sachant que derrière chaque méridien d’acupuncture se trouvent des émotions précises, il devient possible dès lors de cibler l’émotion perturbatrice qui engendre déséquilibre et troubles psychosomatiques.

« Santé par le Toucher » devient la base et le tremplin des diverses formes de Kinésiologie qui se développeront des années 80 à ce jour.


Dans les années 80le test musculaire est utilisé pour interroger le corps sur les besoins de la personne. 

Les nouvelles applications de la Kinésiologie se démarquent de la branche chiropractie par une plus grande importance accordée aux émotions associées aux troubles rencontrés.

L’évolution de la Kinésiologie ouvre la technique aux non médecins et aux sciences humaines non médicales.

Le Dr Dennison propose une méthode originale  appelée » Brain Gym® ».
Elle se base sur le lien entre les mouvements et les fonctions cérébrales. Celle ci a pour but d’améliorer la communication et la coordination entre les hémisphères gauche et droit du cerveau. Cela est possible à travers un ensemble d’activités physiques ludiques et simples effectués dans le mouvement.
Aujourd’hui, la méthode est utilisée en kinésiologie sous le nom  « Edu-Kinésiologie ».

Gordon Stokes, Candice Callaway, Daniel et Gaël Whiteside conçoivent un concept original qu’ils nomment « Three in One Concepts® » (Concepts 3 en 1). Il se rapporte à l’Intégration Corps-Mental en dissociant les différents éléments des stress émotionnels enregistrés par le cerveau.

La Kinésiologie se développe également en stomatologie avec le Dr Linglet et en posturologie avec le Dr Willem.

Plus récemment, le travail de Dany Dusautoir, kinésithérapeute, ostéopathe et kinésiologue sur les réflexes archaïques (précurseurs du schéma moteur) et la kinésiologie permet  au kinésiologue de travailler en profondeur sur la statique et la posture du corps.

Au cours des 30 dernières années, plusieurs personnes en France ont contribué au développement de la kinésiologie. Cela, tant  dans l’enseignement que dans l’évolution des techniques d’équilibration possibles pour répondre de façon adaptée aux besoins de nos contemporains et de ceux qui veulent se former pour en faire leur profession. 

La Kinésiologie n’est pas une technique qui se sclérose dans le temps, elle est en perpétuel mouvement.

ETRE dans le mouvement, dans la mobilité, c’est ce qui définit l’ESSENCE du mouvement